RADIOALUMNI.CA

CANADIAN EPICS IN RADIOCOMMUNICATION

ALUMNI WHO LIVED THE ADVENTURE OF RADIO

WIRELESS TELEGRAPHISTS  -  SPARKS  -  RADIO PIONEERS

RADIO OPERATORS  -  RADIO TECHNICIANS

RADIO TECHNOLOGISTS  -  RADIO ENGINEERS

RADIO INSPECTORS  -  SPECTRUM MANAGERS

ÉPOPÉES CANADIENNES EN RADIOCOMMUNICATION

LES ANCIENS QUI ONT VÉCU L'AVENTURE DE LA RADIO

TÉLÉGRAPHISTES SANS FIL  -  PIONNIERS DE LA RADIO

OPÉRATEURS RADIO  -  TECHNICIENS RADIO

TECHNOLOGUES RADIO  -  INGÉNIEURS RADIO

INSPECTEURS RADIO  -  GESTIONNAIRES DU SPECTRE

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre

 

 

1998

ICE STORM 98

Keeping Vital Systems Going
We have a lot

to be proud of....

by Michel Milot

 

Industry Canada's spectrum management employees played a key role in supporting the emergency response. Here's a snap shot of the tremendous effort undertaken by our emergency team throughout the ice storm:  it helps us appreciate the magnitude and complexity of the telecommunications emergency operations  necessary to keep the complex communications infrastructure functioning.

 

Telecommunication systems were hit hard. The shortage of electrical power and battery and generator operated systems, as well as damaged infrastructure, created unprecedented problems. Telecommunication companies did an extraordinary job maintaining and developing telecommunication systems. They are vital to the population and to emergency operations, and kept Canadians connected during one of the worst natural disasters in decades. Throughout this state of emergency, Industry Canada, along with other Federal departments, provinical authorities and the telecommunications industry, contributed to the support of telecommunication operations and to the maintenance of its infrastructure.

 

MSAT

 

Telecommunications are critical during an emergency. On January 6, 1998, of the 100,000 telephone lines that went down, 80% of the failures were due to lack of hydro power to charge batteries. The remaining 20% of failures were caused by infrastructure damage. In order to better the situation, Industry Canada supported the telephone companies in numerous ways. We coordinated with Bell Canada the deployment of generators which were transported by two DND Hercules aircraft from Vancouver to Montreal. We facilitated, with Customs, the transportation of telephone posts and three AT&T trucks across the Canada/USA border. Bell Canada also provided six tele-trailers as well as free long distance public telephone service (one telephone per 200 persons) to the emergency shelters. Express-vue satellites systems were also provided by Bell in the distress centres. Given that MSAT stations were used by repair crews in isolated areas, Industry Canada coordinated the provisions of 35 MSAT stations to DND and the Province of Quebec. Bell also supplied approximately 20 MSAT stations to municipalities.

 

Cellular/PSC

 

Their infrastructures also incurred damage. So, Industry Canada enhanced the reliability of vital cells providing additional frequencies. The Cellular and PCS companies also provided free sets (around 5,000 in total) to emergency organizations and municipalities. Many of them provided long distance  service as well, at no cost. When Canadians had difficulty accessing the 1-800/888 USA telephone line, Stentor, at Industry Canada's request, opened a "1-800 Emergency Route" line to access the numbers that are normally accessible only in the USA.

 

Generators

 

Industry Canada also facilitated the acquisition of hundreds of generators. Unfortunately, many of them were stolen, so Industry requested that our Department arrange with the provinces for police and military protection. It was also necessary for the Department to participate in the "Generator Working Group" to locate, track and coordinate use of generating devices across Canada. The lack of fuel also posed a problem, so Industry Canada requested and obtained fuel for telecomunications generaters and trucks. During the general hydro failure in Montreal, the Teleglobe International Network Operations Centre managed to operate on generator power with no interruptions of its activity.

 

Safety on Land and in the Air

 

Many broadcast antenna structures also incurred serious damage and had to transmit while on generators. IC in Montreal authorized the use of new locations or additional frequencies whenever necessary and possible. Cause for concern also arose when it was discovered that many radio towers were not properly lit because of the hydro failure. Industry Canada notified Transport Canada of this problem so that they could issue warnings to advise pilots in order to avert possible air disasters.

 

During the emergency, when all offices were closed, IC continued to ensure essential services for spectrum management and radio interference. For instance, employees authorized the use of a micro wave link for Hydro-Quebec, the use of 50 radio channels for DND, and many land stations for la Surêté du Quebec and the Montreal Urban Police Community.

 
 

1998

TEMPÊTE DE VERGLAS 98

Des systèmes essentiels

qui continuent de fonctionner

Nous avons bien des raisons d'être fiers...

par Michel Milot

 

Les employés de la Gestion du spectre d'Industrie Canada ont joué un rôle de premier plan dans le cadre des opérations d'urgence. Comme vous pourrez le constater, notre équipe d'urgence a déployé des efforts incroyables au cours de la tempête de verglas. Son apport considérable met en évidence l'ampleur et la complexité des intervention d'urgence requises pour assurer le bon fonctionnement de l'infrastructure complexe de communications.

 

Les systèmes de télécommunications ont été durement touchés. Les dommages subis par l'infrastructure ainsi que les pannes d'électricité et la pénurie d'appareils fonctionnant à l'aide de piles ou de génératrices ont créé des problèmes sans précédent. Les entreprises de télécommunications ont effectué un travail colossal en mettant sur pied et en maintenant en service les systèmes de télécommunications. Ces systèmes, essentiels à la population et aux opérations d'urgence, ont permis aux Canadiens de garder le contact tout au long de l'une des plus graves catastrophes naturelles depuis plusieurs décennies. Tout au long de l'état d'urgence, Industrie Canada, à l'instar d'autres ministères fédéraux, des autorités provinciales et de l'industrie des télécommunications, a appuyé les activités de télécommunications et contribué à maintenir l'infrastructure de communications.

 

Services mobiles par satellite

 

Les télécommunications jouent un rôle capital dans les situations d'urgence. Sur les 100 000 abonnés privés du service téléphonique le 6 janvier 1998, 80 p. 100 l'étaient en raison d'un manque d'électricité pour alimenter les piles et 20 p. 100 en raison des dommages subis par l'infrastructure. Industrie Canada est venu en aide aux entreprises de téléphone de diverses façons afin d'améliorer la situation. De concert avec Bell Canada, le Ministère a coordonné le déploiement de génératrices transportées de Vancouver à Montréal à bord de deux aéronefs Hercules du ministère de la Défense nationale; en collaboration avec Revenu Canada - Douanes, il a facilité le transport de poteaux téléphoniques et le passage de trois camions d'AT&T à la frontière canado-américaine. Comme les équipes d'intervention affectées aux régions isolées avaient recours aux services mobiles par satellite (MSAT), Industrie Canada a coordonné le prêt de 35 stations MSAT au ministère de la Défense nationale et au gouvernement du Québec. Bell Canada a fourni six remorques de télécommunications ainsi qu'un service interurbain gratuit (un téléphone pour 200 personnes) dans les centres d'hébergement. Elle a aussi mis des systèmes satellites express-vue à la disposition des centres d'hébergement, et fourni environ 20 stations MSAT aux municipalités.

 

Services de téléphonie cellulaire et de communications personnelles

 

L'infrastructure des entreprises de téléphonie cellulaire a aussi été lourdement endommagée. C'est pourquoi Industrie Canada a accru la fiabilité des cellules vitales en fournissant des fréquences additionnelles. Les entreprises de téléphonie cellulaire ont également offert des appareils gratuits (environ 5 000 au total) aux organismes d'intervention et aux municipalités, et bon nombre ont offert un service interurbain gratuit. Lorsque les Canadiens avaient de la difficulté à obtenir une ligne téléphonique 800 ou 888 aux États-Unis, Stentor a inauguré, à la demande d'Industrie Canada, une ligne 800 d'urgence permettant de joindre les numéros qui sont normalement accessibles uniquement à partir des États-Unis.

 

Génératrices

 

Industrie Canada a également facilité l'acquisition de centaines de génératrices. En raison du grand nombre de vols, le Ministère a demandé aux provinces de prendre des dispositions afin d'assurer la protection des génératrices par les forces policières et les forces armées. Il a également dû participer au groupe de travail responsable des génératrices afin de trouver des génératrices et d'en coordonner l'utilisation dans tout le Canada. Le manque de carburant posant aussi un problème, Industrie Canada a obtenu du carburant pour alimenter les génératrices et les camions des entreprises de télécommunications. Au cours de la grande panne d'électricité survenue à Montréal, le Centre des opérations de réseau de Téléglobe International a pu poursuivre ses activités grâce aux génératrices.

 

Sécurité au sol et en vol

 

De nombreuses antennes de radiodiffusion ont été lourdement endommagées et ont dû fonctionner à l'aide de génératrices. Dans la mesure du possible, les bureaux d'Industrie Canada à Montréal ont autorisé l'utilisation de nouveaux emplacements ou de fréquences additionnelles en cas de besoin. On a par ailleurs constaté que de nombreuses tours de radiodiffusion étaient mal éclairées en raison de la panne d'électricité, ce qui a soulevé d'autres préoccupations. Le Ministère en a informé Transports Canada, afin qu'il en avise les pilotes pour éviter les catastrophes aériennes.

 

Pendant que tous les bureaux étaient fermés, Industrie Canada a continué à assurer les services essentiels pour la gestion du spectre et l'interférence radio. Par exemple, les employés ont autorisé l'utilisation d'une liaison hertzienne par Hydro-Québec et celle de 50 canaux radio par le ministère de la Défense nationale, et ils ont mis de nombreuses stations terrestres à la disposition de la Sûreté du Québec et du Service de police de la Communauté urbaine de Montréal.

 

Related Links

---

 

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre