RADIOALUMNI.CA

CANADIAN EPICS IN RADIOCOMMUNICATION

ALUMNI WHO LIVED THE ADVENTURE OF RADIO

WIRELESS TELEGRAPHISTS  -  SPARKS  -  RADIO PIONEERS

RADIO OPERATORS  -  RADIO TECHNICIANS

RADIO TECHNOLOGISTS  -  RADIO ENGINEERS

RADIO INSPECTORS  -  SPECTRUM MANAGERS

ÉPOPÉES CANADIENNES EN RADIOCOMMUNICATION

LES ANCIENS QUI ONT VÉCU L'AVENTURE DE LA RADIO

TÉLÉGRAPHISTES SANS FIL  -  PIONNIERS DE LA RADIO

OPÉRATEURS RADIO  -  TECHNICIENS RADIO

TECHNOLOGUES RADIO  -  INGÉNIEURS RADIO

INSPECTEURS RADIO  -  GESTIONNAIRES DU SPECTRE

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre

 

 

1993

DISTRICT OFFICES

TEAM UP TO BEAT

PAGER Interference

A number of district offices teamed up recently to tackle a pesky pager problem. Radio harbour operations can suffer interference from paging transmitters on land if they are close enough to busy downtown areas. The problem was particularly acute in Halifax and Vancouver. Toronto had experienced similar trouble.

 

When close to paging transmitters, marine receivers pick up some of the pager signals, mix them internally, and create a new frequency which interferes with normal reception.

 

An expensive equipment upgrade might have been the only solution for radio users until the Department of Communications came up with a solution. In Halifax, Henry Klain embarked on a study of the problem, evaluating the theoretical situation and conducting field trials.

 

From his findings came an inexpensive solution: install a switchable attenuator pad in the antenna lead from the VHF radio on board the vessels. A switch would sense when the transmitter was operating and would turn the attenuator off. This meant that all the transmitter power was being used, and only the receiver was attenuated. The device worked like a charm, and cost only $60. The Vancouver office set out to determine if the same solution could also work there. After having a sample attenuator pad shipped to Vancouver, a local tug boat service was selected to test out the device. The company has now had the attenuator in service for several months and reports that it works well on all their radio equipment designed for compulsory fitted vessels. The company is now considering purchasing the pad for all its vessels.

 

This was another example of how sharing information between offices across Canada and maintaining those crucial contacts can benefit our operations.

 
 

1993

BROUILLAGE DES TRANSMISSIONS DU SERVICE MARITIME PAR LES DISPOSITIFS DE RADIOMESSAGERIE

 

Un certain nombre de bureaux de district ont uni leurs efforts récemment pour s'attaquer à l'épineux problème que pose l'utilisation des dispositifs de radiomessagerie en terre ferme, dans des ports situés à proximité d'un centre-ville achalandé. Un brouillage des transmissions radio portuaires par les émetteurs de radiomessagerie avait été décélé à Halifax et à Vancouver surtout, mais aussi à Toronto.

 

Lorsque les récepteurs maritimes sont utilisés à proximité d'émetteurs de radiomessagerie, il peut arriver que ces dispositifs captent des signaux de radiomessagerie, les mélangent et produisent une nouvelle fréquence qui gêne la réception normale. Pour résoudre ce problème, seule une amélioration coûteuse du matériel semblait s'offrir. Cependant, le ministère des Communications a établi une meilleure façon d'y remédier.

 

À Halifax, Henry Klain a étudié le problème, mené une évaluation théorique de la situation et réalisé des essais en conditions réelles. Ses recherches ont permis de trouver une solution non seulement efficace, mais aussi peu coûteuse : il s'agit de monter un atténuateur commutable sur le câble d'antenne raccordé à la radio VHF des navires. Capable de détecter les temps d'utilisation de l'émetteur, le commutateur interrompt l'atténuateur lorsqu'il n'est pas requis. Toute la puissance de l'émetteur peut ainsi être utilisée et seuls les signaux alimentant le récepteur sont atténués. Le dispositif fonctionne à merveille, et son coût n'est que de 60 $.

 

Décidé à mettre cette solution à l'essai, le bureau de Vancouver a commandé un atténuateur et choisi une compagnie de remorqueurs pour procéder aux tests. Après plusieurs mois d'utilisation, l'entreprise indique que l'atténuateur fonctionne bien sur tout le matériel radio conçu pour les navires qui doivent être munis d'installations radio. Elle envisage même d'en munir tous ses navires.

 

Voilà qui illustre bien un des nombreux avantages qu'on peut tirer du partage de l'information et du maintien de liens étroits entre les différents bureaux du Ministère partout au pays!

 

Related Links

---

 

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre