RADIOALUMNI.CA

CANADIAN EPICS IN RADIOCOMMUNICATION

ALUMNI WHO LIVED THE ADVENTURE OF RADIO

WIRELESS TELEGRAPHISTS  -  SPARKS  -  RADIO PIONEERS

RADIO OPERATORS  -  RADIO TECHNICIANS

RADIO TECHNOLOGISTS  -  RADIO ENGINEERS

RADIO INSPECTORS  -  SPECTRUM MANAGERS

ÉPOPÉES CANADIENNES EN RADIOCOMMUNICATION

LES ANCIENS QUI ONT VÉCU L'AVENTURE DE LA RADIO

TÉLÉGRAPHISTES SANS FIL  -  PIONNIERS DE LA RADIO

OPÉRATEURS RADIO  -  TECHNICIENS RADIO

TECHNOLOGUES RADIO  -  INGÉNIEURS RADIO

INSPECTEURS RADIO  -  GESTIONNAIRES DU SPECTRE

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre

 

(French text follows English text  -  Texte en français suit le texte en anglais)

 

1991

Search and Rescue Mission in Newfoundland

Great Job for Two Radio Inspectors

by Tamara Gates

 

 

David Bouzane (left) and Jeffery W. Butt (right), two radio Inspectors for St. John's District Office, received the Director General's award for their demonstrated professionalism during the performance of duties in that particular search and rescue mission. In the centre, Pierre Boudreau, Executive Director. Atlantic Region.

 

February 27. 1991 was a foul day, and because of the strong North-East winds. the heavy snow drifted high on the roads in many places. II was certainly not a night in which one was apt to be going out in. However, as later events unfolded that night, radio inspectors David Bouzane and Jeff Butt from the St John's District Office would become critical participants in a search for a downed Cessna aircraft.

 

An emergency location transmission (E.L.T.) had been picked up by an incoming Canadian Airlines flight and signals received by the Canadian Coast Guard ship, the Sir Wilfred Grenfell, indicated that the aircraft was located somewhere in the Portugal Cove/Bell Island area. Further direction-finding by the D.O.C.'s mobile unit narrowed down  the  general  area in  which  the aircraft was located so the search area could be reduced.

 

The E.L.T.signal peaked in intensity as Bouzane and Butt drove past a church, indicating the aircraft was somewhere along the hillside at the rear of the church. The trek up the hill became difficult, however the ground search continued despite the darkness and the storm. At this point in the search, the entire party had to scale a treacherous ice-covered cliff by making a human chain. "Jeff and I barely caught one of the guys as he was sliding backwards," said Bouzane. "Some parts of the search were definitely hair-raising!"

 

Once the immediate location of the source of the Emergency Location Transmilter was determined, the  hand-held d.f. equipment was rendered useless because all of the transmission signal levels were of the same intensity. However. soon the rescuers were in the general vicinity of the aircraft. and they detected a faint smell of fuel from the aircraft. Bouzane recalls that when they finally reached the top of the hill to try to get a better idea of where the fuel was originating from, winds were strong enough that they were physically moving people around.

 

Just when it became apparent that conditions were becoming too treacherous to continue, Sgt. Butt of the Royal Newfoundland Constabulatory (R.N.C.) decided to stop the search and wait until daylight to resume. At this point however. the fumes became more intense, and it was decided that all 20 men in the search party would form a line, arms­width apart, in order to begin a sweep maneuver. Within just moments the aircraft was located, but unfortunately the crash had resulted inthe death of the lone occupant.

 

Members of the R.N.C. then secured the site. and sent the rest of the rescue party back down the hill lo the parking lot, where a van from the Crime Prevention Unit was waiting with lots of hot coffee, soft drinks and sandwiches.

 

With the search completed, David Bouzane and Jeff Butt were fed, warmed and debriefed, and finally headed home to some much-deserved sleep.

 

 

1991

Opération de recherche et sauvetage à Terre-Neuve

Deux inspecteurs radio s'illustrent

par Tamara Gates

 

 

David Bouzane (à gauche) et Jeffery W. Butt (à droite), tous deux inspecteurs radio au bureau de district de St. John's, ont recu le prlx du directeur general pour le professionnalisme dont ifs ont falt preuve pendant cette mission de recherche et de sauvetage. Au centre, Pierre Boudreau, directeur executif regional, région de l'Atlantique.

 

Le 27fevrier 1991, il faisait un temps détestable, et, compte tenu des vents forts qui souffiaient du nord-est, la neige abondante s'accumulait très haut sur les routes à de nombreux endroits. Ce n'était sûrement pas un soir où l'on aurait pensé sortir. Pourtant, au gré des évènements qui allaient survenir en soirée, MM. David Bouzane et Jeff Butt, inspecteurs radio du bureau de district de St. John's (T.-N.), allaient jouer un rôle important dans la recherche d'un ronef qui s'était écrasé.

 

Les membres d'équipage d'un vol d'arrivée des lignes aériennes Canadien avaient reçu un signal d'une radiobalise de détresse, et les signaux perçus par le navire Sir Wilfred Grenfell de la Garde côtière canadienne indiquaient que l'aéronef se trouvait dans la région de Portugal Cove et de l'île Bell. En poursuivant les recherches grâce I'équipement de radiogoniotrie de I'unité mobile du MDC, les intervenants ont pu délimiter en gros l'endroit où se trouvait l'aéronef, ce qui a permis de réduire la zone de recherche.

 

Le signal provenant de la radiobalise de détresse s'est intensifié au moment où MM. Bouzane et Butt passaient devant une église, ce qui leur a indiqué que l'aéronef se trouvait quelque part derrière l'église, à flanc de colline.

 

L'escalade de la colline devint difficile, mais les recherches au sol se poursuivirent en dépit de I'obscurité et de la tempête qui faisait rage. À ce moment de la recherche, l'équipe entière a dû franchir un raide escarpement couvert de glace, en formant une chaîne humaine. "Jeff et moi avons tout juste pu saisir l'un des gars au moment où il glissait vers l'arrière, affirme M. Bouzane. Certains moments de la recherche nous ont certainement fail dresser les cheveux sur la tête! "

 

Une fois que les chercheurs ont eu déterminé exactement d'où provenait le signal de la radiobalise de détresse, le materiel de radiogoniométrie portatif ne leur était plus utile, car les signaux de transmission étaient tous de la même intensité. Toutefois, les sauveteurs se trouvaient bientôt dans les environs de l'aéronef, d'où ils ont perçu une odeur de carburant de l'appareil. M. Bouzane se souvient qu'au moment où les membres de l'équipage ont atteint le sommet dela colline, où ils espéraient trouver de quelle direction venait l 'odeur de carburant, le vent soufflait si fort qu 'il déplaçait physiquement les gens.

 

Lorsque les conditions sont devenues manifestement trop mauvaises pour continuer les recherches, le sergent Butt de la Royal Newfoundland Constabulatory (R.N.C.) a décidé de cesser les activités et d'attendre la levée du jour pour reprendre la mission de sauvetage. Par contre, au même moment, les vapeurs sont devenues plus perceptibles, et on a alors décidé que les vingt hommes qui constituaient 1'équipe de recherche formeraient une ligne,parés les uns des autres d'une longueur de bras, alin de procéder à une recherche par balayage. Dans l'espace de quelques instants, on avait repéré l'aéronef. Malheureusement, le seul occupant de l'appareil n'avait pas survécu à l'ecrasement.

 

Les membres de la R.N .C., après avoir assuré la sûreté des lieux, ont donné l'ordre aux autres membres de l'équipe de redescendre la colline pour se rendre au terrain de stationnement, où une camionnette de la sous-section de la prévention des crimes les attendait avec amplement de café chaud, de boissons gazeuses et de sandwiches.

 

Une fois la recherche terminée, MM. David Bouzane et Jeff Butt ont pu manger, se réchauffer, faire un rapport des évènements et, enfin, reprendre le chemin du retour afin de s'accorder un repos bien mérité.

 

Related Links

---