RADIOALUMNI.CA

CANADIAN EPICS IN RADIOCOMMUNICATION

ALUMNI WHO LIVED THE ADVENTURE OF RADIO

WIRELESS TELEGRAPHISTS  -  SPARKS  -  RADIO PIONEERS

RADIO OPERATORS  -  RADIO TECHNICIANS

RADIO TECHNOLOGISTS  -  RADIO ENGINEERS

RADIO INSPECTORS  -  SPECTRUM MANAGERS

ÉPOPÉES CANADIENNES EN RADIOCOMMUNICATION

LES ANCIENS QUI ONT VÉCU L'AVENTURE DE LA RADIO

TÉLÉGRAPHISTES SANS FIL  -  PIONNIERS DE LA RADIO

OPÉRATEURS RADIO  -  TECHNICIENS RADIO

TECHNOLOGUES RADIO  -  INGÉNIEURS RADIO

INSPECTEURS RADIO  -  GESTIONNAIRES DU SPECTRE

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre

 

(French text follows English text  -  Texte en français suit le texte en anglais)

 

1987

Project Interact  -  New wave in spectrum management

by Monique Pelletier

 

 

René Guérrette on the left and Mike LeBlanc on the right

 

The staff of DOC's Atlantic Region have responded to the community's rising sense of urgency about safety in marine radio, while at the same time heeding the government call to "do more with less."

 

 Over the years, reports of channel misuse have run the gamut from false distress calls to music played over the emergency channels. These abuses often occur when DOC inspectors are not in a particular area and are unable to take action.

 

The answer? In late 1984, Martin MacLellan, regional manager, spectrum control, conceived the idea for "Project Interact." He went on to head this innovative program to design and test a computerized system that would monitor radio frequency use.

 

René Guérrette, then a standards officer in spectrum control, and Mike LeBlanc, a microwave systems and projects engineer, spent about a year working on the design and fabrication of a new unit that links a radio transmitter-receiver (transceiver) with a personal computer and related software.

 

The new system allows radio inspectors to monitor marine radio from a remote location such as the district or regional office, tape-record the message traffic, and even communicate directly with those offenders found to be using marine radio improperly.

 

Mr. Guérrette, who is now working in emergency communications planning, and Mr. LeBlanc are to be commended for their substantial contribution to a monitoring system that has received praise from the Marine Safety Advisory Council (MSAC) and the Atlantic Coast Guard Search & Rescue Advisory Council. Staff of the U.S. Federal Communications Commission (FCC), Boston Region, were also impressed with Interact's capabilities and potential.

 

Field trials in the Yarmouth, Nova Scotia area have been completed successfully and the Regional Office plans to have three systems (one in Nova Scotia, one in New Brunswick and one in Newfoundland) in operation shortly.

 

Atlantic Regional staff are now looking for a manufacturer to get the new computerized unit into commercial production and DOC's creative engineers are investigating ways to apply the same approach to monitoring the General Radio Service (often called CB radio).

 

 

1987

« Projet Interact »  Nouvelle vague en gestion du spectre

par Monique Pelletier

 

 

René Guérrette à gauche et Mike LeBlanc à droite

 

Le « Projet Interact »... ça vous dit quelque chose ? S'agit-il d'une agence de rencontres ou d'un système permettant aux ordinateurs IBM de communiquer avec leurs petits cousins Apple ?

 

Et bien non ! II s'agit plutôt d'un système informatisé qui permet aux inspecteurs radio de surveiller les radiocommunications du service maritime à partir d'un emplacement éloigné, comme par exemple un bureau de district ou un bureau régional. Ce service permet également d'enregistrer sur bande magnétique les messages transmis et reçus et même de communiquer directement avec les contrevenants qui utilisent de façon inappropriée le système de radiocommunications du service maritime.

 

Depuis plusieurs années déjà, les inspecteurs radio sont aux prises avec de nombreux cas d'utilisation abusive du système -- faux appels de détresse et diffusion de musique sur les voies de radiocommunications d'urgence -- abus qui se produisent souvent lorsque les inspecteurs du MDC sont absents d'une région donnée et qu'il leur est impossible d'intervenir.

 

La conception et la supervision du projet reviennent à Martin MacLellan, gestionnaire régional (Atlantique) du Contrôle du spectre, tandis que René Guérrette, agent de planification des télécommunications d'urgence, et Mike LeBlanc, ingénieur des projets et des systèmes à micro-ondes, en ont assumé le développement.

 

MM. Guérrette et LeBlanc ont travaillé pendant près d'un an à la mise au point et à la fabrication d'un nouvel interface destiné à assurer une liaison entre un émetteur-récepteur radio et un ordinateur personnel doté d'un logiciel connexe.

 

Le système Interact s'est mérité les éloges du Conseil consultatif de la sécurité maritime (CCSM) et du Conseil consultatif de la recherche et du sauvetage de la Garde côtière de l'Atlantique. Les agents de la région de Boston de la Federal Communications Commission (FCC) des États-Unis, quant à eux, ont été fort impressionnés par ses possibilités.

 

Des essais en conditions réelles menés dans la région de Yarmouth (Nouvelle­Écosse) se sont avérés concluants, si bien que le bureau régional de l'Atlantique compte exploiter bientôt un système semblable en Nouvelle-Écosse, un autre au Nouveau-Brunswick de même qu'un troisième à Terre-Neuve.

 

Des démarches sont présentement en cours au bureau régional afin de trouver une entreprise qui se chargera de la fabrication et de la commercialisation de ce nouveau dispositif informatisé; les ingénieurs du Ministère, pour leur part, étudient la possibilité de recourir à ce système pour surveiller l'utilisation du service radio général, souvent désigné CB.

 

Related Links

---