RADIOALUMNI.CA

CANADIAN EPICS IN RADIOCOMMUNICATION

ALUMNI WHO LIVED THE ADVENTURE OF RADIO

WIRELESS TELEGRAPHISTS  -  SPARKS  -  RADIO PIONEERS

RADIO OPERATORS  -  RADIO TECHNICIANS

RADIO TECHNOLOGISTS  -  RADIO ENGINEERS

RADIO INSPECTORS  -  SPECTRUM MANAGERS

ÉPOPÉES CANADIENNES EN RADIOCOMMUNICATION

LES ANCIENS QUI ONT VÉCU L'AVENTURE DE LA RADIO

TÉLÉGRAPHISTES SANS FIL  -  PIONNIERS DE LA RADIO

OPÉRATEURS RADIO  -  TECHNICIENS RADIO

TECHNOLOGUES RADIO  -  INGÉNIEURS RADIO

INSPECTEURS RADIO  -  GESTIONNAIRES DU SPECTRE

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre

 

(French text follows English text  -  Texte en français suit le texte en anglais)

 

1984

Ottawa District Office: nerve centre for wide area

 

 

Gerry Jewers analyzes signals in the monitoring centre

of the Ottawa District Office

 

"A radio inspector needs to be a combination of technician, detective and diplomat," says Hubert Pambrun, manager of DOC's Ottawa District Office. Nine radio inspectors and three support staff operate the office in the Trebla Building at 473 Albert Street, serving a 10,000-square-mile segment of Ontario and Quebec.

 

The office is a beehive of activity, dealing with more than 50 telephone calls a day and some 300 to 400 letters a month requesting information, advice or printed materials, or registering complaints - and the dozen or so people who come into the office each day seeking information.

 

The staff of 12 assigns and co­ordinates frequencies, renews and issues licences, locates and helps resolve interference problems, inspects radio stations and ensures that discrepancies are corrected, sets and conducts certification examinations and monitors the spectrum. They also offer advice in filling out licence applications.

 

The authorization section licenses users of radio equipment. More than 1,600 licence applications are processed and issued each year, about two-thirds for land-fixed and land-mobile stations, the rest for ships, aircraft and amateur operators. Issuing a licence usually involves several steps: finding a suitable frequency, carrying out a compatibility study, co-ordinating the frequency assignment with other districts and the United States. Some licence applications require lengthy procedures, such as the multiple-site system for the Ontario Provincial Police which the office worked on for more than a year.

 

Examinations for amateur licences are administered quarterly to some 200 candidates, and about 600 candidates for Restricted Radio Operator (RRO) Certificates write exams in the district office each year.

 

The spectrum control section operates five vehicles fitted with testing and monitoring equipment, and carries out inspections of private commercial radio stations throughout the district. Some 150 land-based stations will be checked at random this year (in addition to the inspections of broadcasting stations, which are carried out every five years, or at the request of the CRTC). Stations are also inspected when a licence application is made or when a complaint is received, and occasionally a "block search" inspection is carried out. Discrepancies can range from off­frequency operation and excessive power or radiation to unsafe installation and non-approved equipment. The station is advised of the discrepancy and asked to take corrective action. If the station does not respond, its licence can be suspended or revoked, or legal proceedings instituted.

 

The inspectors in the field are also responsible for site evaluations, repeater-station inspections, location and suppression of interference, and on-site Restricted Radio Operator examinations.

 

The Ottawa District Office also operates a monitoring centre, with sophisticated equipment attached to five antennas on the roof of the Trebla Building. This equipment can be used, for example, to locate the site of interference, measure frequencies, analyze bandwidths and photograph a station's signal.

 

In addition, Hubert Pambrun, Ken Duncan and Marie Claude have been appointed to the External Affairs Papal Task Force and asked to co-ordinate the frequencies needed for all Canadian and American communications during the Papal Visit. More than 10,000 journalists will be accredited, most of them wired for sound. This service is not a "first," however; the districts, co­ordinated by the Ottawa office, efficiently carried out the same task during the Conservative and Liberal Leadership Conventions, co-ordinating more than 255 frequencies during each event.

 

Although these tasks pose a formidable challenge for the small staff of the Ottawa District Office, the situation is not unique. All of DOC's 47 district and sub-district offices across Canada offer a similar range of services in helping the department to provide Canadians with the world's finest communications system.

 

 

1984

Le bureau de district d'Ottawa, centre nerveux d'un vaste territoire

 

 

Gerry Jewers analyse des signaux depuis la salle d'écoute

du bureau de district d'Ottawa.

 

L'inspecteur radio doit être à la fois bon technicien, habile détective et diplomate averti », explique Hubert Pambrun, gestionnaire du bureau de district du Ministère à Ottawa. Le bureau est situé dans l'immeuble Trebla au 473, rue Albert; il compte neuf inspecteurs radio et trois employés de soutien et dessert un territoire de 10 000 milles carrés, constitué de municipalités de l'Ontario et du Québec.

 

Le bureau est une véritable fourmilière : on y reçoit plus d'une cinquantaine d'appels téléphoniques par jour et de 300 à 400 lettres par mois de gens désireux d'obtenir des renseignements, des conseils et des imprimés ou qui veulent déposer des plaintes. Chaque jour, il s'y présente plus d'une douzaine de personnes en quête d'informations de toutes sortes.

 

Les 12 employés du bureau s'occupent entre autres d'assigner et coordonner les fréquences, délivrer et renouveler les licences, détecter les sources de brouillage et inspecter les stations radio pour ensuite voir à ce que les correctifs soient apportés, organiser et administrer les examens pour l'obtention de certificats d'opérateur radio de même que surveiller l'utilisation du spectre. Ils dispensent en outre des conseils sur la façon de remplir les demandes de licence.

 

La section de l'autorisation délivre également les licences aux utilisateurs de matériel radio. Chaque année, plus de

1 600 demandes de licence sont traitées et délivrées; les deux tiers ont pour objet des stations terrestres du service fixe et du service mobile et le reste concerne des stations de navire, d'aéronef et d'amateur. La délivrance d'une licence comporte habituellement plusieurs étapes : il faut d'abord trouver les fréquences appropriées, effectuer ensuite une étude de compatibilité élec­tromagnétique, puis coordonner l'assignation des fréquences avec les autres districts et les États-Unis. Certaines demandes exigent de longues procédures, comme dans le cas du système réparti sur plusieurs sites de la Sûreté provinciale de l'Ontario, système qui a nécessité des travaux de plus d'un an.

 

Les examens pour l'obtention des certificats de radioamateur sont administrés tous les trimestres à quelque 200 candidats, et chaque année près de 600 personnes désireuses d'obtenir un certificat restreint d'opérateur radio (RRC) se présentent à l'examen au bureau de district.

 

La section du contrôle du spectre possède à elle seule cinq véhicules dotés de matériel d'essai et de contrôle et effectue l'inspection des stations radio commerciales privées à l'échelle du district. Près de 150 stations terrestres seront vérifiées au hasard cette année, en plus des inspections de stations de radiodiffusion qui ont lieu tous les cinq ans ou à la demande du CRTC. Les stations font également l'objet d'une inspection au moment de la présentation d'une demande de licence ou lorsque le bureau reçoit une plainte qui les concerne, ce qui parfois entraîne des inspections dans un secteur complet. Toutes sortes d'anomalies sont relevées exploitation hors fréquences, puissance excessive, rayonnement excessif, installation non sécuritaire ou matériel non approuvé. On informe alors la station contrevenante du problème et celle-ci doit y remédier. Si elle ne donne pas suite à l'avertissement reçu, sa licence risque d'être suspendue ou annulée ou des poursuites judiciaires intentées.

 

Les inspecteurs itinérants sont de plus chargés de l'évaluation des emplacements et de l'inspection des stations de répéteur. Ils détectent le brouillage, le font supprimer et font subir sur place les examens pour l'obtention du certificat restreint d'opérateur radio.

 

Le bureau de district d'Ottawa exploite également un centre de contrôle doté de matériel perfectionné relié à cinq antennes érigées sur le toit de l'immeuble Trebla. Ce matériel peut détecter l'endroit d'où provient le brouillage, mesurer les fréquences, analyser les largeurs de bande et photographier le signal d'une station.

 

Hubert Pambrun, Ken Duncan et Marie Claude ont été désignés pour faire partie du groupe de travail des Affaires extérieures responsable de la visite du Pape. Il verront à coordonner les fréquences nécessaires pour toutes les communications canadiennes et américaines pendant la visite du Souverain Pontife. Plus de 10 000 journalistes ont été accrédités à ce jour, dont la plupart seront dotés d'équipement radio. Cette responsabilité vient couronner l'excellent travail effectué par les bureaux de district, sous la direction du bureau de district d'Ottawa, lors des congrès à la direction du parti libéral et du parti conservateur au cours desquels ils ont coordonné plus de 255 fréquences.

 

Si ces fonctions suscitent un défi de taille pour le personnel restreint du bureau de district d'Ottawa, la situation n'a rien d'exceptionnel. En effet, chacun des 47 bureaux de district et bureaux satellites répartis à l'échelle du pays offre le même éventail de services afin d'aider le Ministère à fournir aux Cana­diens le système de communications le plus perfectionné au monde.

 

Related Links

---