RADIOALUMNI.CA

CANADIAN EPICS IN RADIOCOMMUNICATION

ALUMNI WHO LIVED THE ADVENTURE OF RADIO

WIRELESS TELEGRAPHISTS  -  SPARKS  -  RADIO PIONEERS

RADIO OPERATORS  -  RADIO TECHNICIANS

RADIO TECHNOLOGISTS  -  RADIO ENGINEERS

RADIO INSPECTORS  -  SPECTRUM MANAGERS

ÉPOPÉES CANADIENNES EN RADIOCOMMUNICATION

LES ANCIENS QUI ONT VÉCU L'AVENTURE DE LA RADIO

TÉLÉGRAPHISTES SANS FIL  -  PIONNIERS DE LA RADIO

OPÉRATEURS RADIO  -  TECHNICIENS RADIO

TECHNOLOGUES RADIO  -  INGÉNIEURS RADIO

INSPECTEURS RADIO  -  GESTIONNAIRES DU SPECTRE

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre

 

(French text follows English text  -  Texte en français suit le texte en anglais)

 

1980

CB'ers take heart, Big Buddy's on the job

Some 360,000 Canadians with General Radio Service (GRS or CB radio) licences expiring this spring are now getting their renewal notices from a computer in Ottawa.

 

DOC's pilot Pacific region computer-based GRS licensing system is going national.

 

And it couldn't happen at a better time, with more than one­third of Canada's one million GRS licences - issued at the peak of the CB boom in 1977-78 - due to expire this year.

 

Up until now, GRS licence applications and renewals have had to be handled manually. With such a large licensed population, it's been a big workload for regional staff.

 

The Pacific pilot project, which began in February 1979, has seen all new and renewal licence applications from that region being handled by the central computer at headquarters.

 

Its success has given birth to the national system. The computer - affectionately known as Big Buddy - is now churning out renewal notices and processing returns from users from Victoria to St. John's. Applicants will now be able to keep their GRS call signs even if they move from one area of - the country to another.

 

Later this spring the computer is scheduled to begin handling all new licensing as well.

 

A consultant's report received by Fil Diamente, manager, GRS program, at headquarters in Ottawa, estimates that between now and 1984-85, DOC will receive a high rate of return on its investment in computerization of authorization, largely from savings in person years. DOC has already benefitted from the project by reducing its need for part-time or additional manpower to handle licensing.

 

The system will also make licensing information more readily available to DOC officials.

 

 

1980

L'ordinateur à la rescousse du SRG

Êtes-vous un des 360 000 Canadiens dont les licences du Service radio général (SRG) expirent ce printemps? Où que vous soyez au Canada vous recevrez votre avis de renouvellement par l'intermédiaire d'un ordinateur central à Ottawa.

 

D'abord mis à l'essai par le Ministère dans la région du Pacifique, le système informatisé de délivrance de licences du SRG prend maintenant les dimensions d'un service national.

 

L'expansion arrive à point nommé. Cette année plus d'un tiers du million de licences délivrées au Canada en 1977-1978, à l'apogée du service, sont renouvelables.

 

Jusqu'ici, le traitement des demandes de licence et de renouvellement se faisait manuellement ... On imagine la lourde charge des employés régionaux, vu le grand nombre de licences.

 

Tout ce travail s'est effectué à l'aide de l'ordinateur de l'Administration centrale au cours du projet pilote de la région du Pacifique, commencé en février 1979. Vu sa réussite, il a pris une dimension nationale.

 

L'ordinateur produit maintenant les avis de renouvellement envoyés aux titulaires de Victoria à Saint-Jean et traite leurs réponses. Les requérants seront dorénavant autorisés à conserver leur indicatif d'appel même en cas d'emménagement dans une autre région.

 

Au printemps, l'ordinateur traitera de la même façon toutes les nouvelles demandes de licence.

 

Selon un rapport d'experts remis à Fil Diamente, gestionnaire du Pro­gramme SRG à l'administration centrale à Ottawa, l'informatisation de la délivrance des licences devrait permettre au Ministère, d'ici 1984-1985, d'obtenir un rendement élevé sur ses investissements, en grande partie grâce aux économies en années personnes. Le Ministère a déjà bénéficié du projet en réduisant la quantité de main-d'oeuvre à temps partiel ou supplémentaire nécessaire pour administrer la délivrance des licences. Ce système permettra également aux agents du Ministère d'avoir plus facilement accès aux données concernant la délivrance des licences.

 

Related Links

---