RADIOALUMNI.CA

CANADIAN EPICS IN RADIOCOMMUNICATION

ALUMNI WHO LIVED THE ADVENTURE OF RADIO

WIRELESS TELEGRAPHISTS  -  SPARKS  -  RADIO PIONEERS

RADIO OPERATORS  -  RADIO TECHNICIANS

RADIO TECHNOLOGISTS  -  RADIO ENGINEERS

RADIO INSPECTORS  -  SPECTRUM MANAGERS

ÉPOPÉES CANADIENNES EN RADIOCOMMUNICATION

LES ANCIENS QUI ONT VÉCU L'AVENTURE DE LA RADIO

TÉLÉGRAPHISTES SANS FIL  -  PIONNIERS DE LA RADIO

OPÉRATEURS RADIO  -  TECHNICIENS RADIO

TECHNOLOGUES RADIO  -  INGÉNIEURS RADIO

INSPECTEURS RADIO  -  GESTIONNAIRES DU SPECTRE

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre

 

(French text follows English text  -  Texte en français suit le texte en anglais)

 

1979

Canada announces 1979 WARC proposals

All users of the air waves, from ham radio operators to broadcasters, have a stake in the proposals recently approved by the federal government for Canada's participation in the World Administrative Radio Conference (WARC). The conference, to be held for 10 weeks starting September 24, 1979, in Geneva, is sponsored by the International Telecommunication Union, the UN agency responsible for co-ordinating international telecommunications.

 

With more than 1,500 repre­sentatives from 154 countries expected, this WARC will be one of the largest world conferences ever. WARCs are held periodically to review the international regulations governing the use of radio communications services. This will be the first general WARC held since 1959 and there may not be another until the end of this century.

 

"Since the spectrum is a valuable, but limited, natural resource," said Communications Minister Jeanne Sauvé, "and since the demand for telecommunication services using the spectrum is growing, Canada and other nations must ensure that this resource is used in a man­ner that will ensure that frequencies are available for the development of services in the years ahead."

 

The Canadian proposals for this WARC are contained in a 200-page document formulated by an interdepartmental committee after extensive public consultations with federal departments and agencies, the private sector and provincial governments. Committee chairman is E.D. DuCharme, director of the De­partment of Communications' WARC activities division in the international telecommunications branch.

 

Among the main Canadian proposals are that:

  • additional spectrum be allocated for mobile communications in the UHF band;

  • the standard AM broadcasting band be extended to provide for additional channels to permit coverage of areas in Canada not at present adequately served;

  • the amount of shortwave spectrum employed for international broadcasting be substantially increased;

  • additional radio spectrum be provided for Canadian and international requirements for radiocommunications by satellites;

  • additional spectrum be provided for the amateur radio service.

The document containing the Canadian WARC proposals is available at DOC headquarters or regional offices. Copies have also been sent to provincial and industry representatives.

 

 

1979

À la CAMR, de nombreux intérêts seront en jeu 

Des radioamateurs aux radiodiffuseurs, tous les usagers des ondes s'intéressent de près aux propositions récentes approuvées par le gouvernement fédéral, au sujet de la participation du Canada à la Conférence administrative mondiale des radiocommunications (CAMR). Cette conférence de dix semaines se tiendra à Genève à compter du 24 septembre 1979, sous l'égide de l'Union internationale des télécommunications, organisme de l'ONU chargé de la coordination internationale des télécommunications.

 

Plus de 1 500 représentants de 154 pays sont attendus à cette conférence qui sera l'une des plus importantes jamais tenues. Les CAMR ont lieu périodiquement en vue de réviser les règlements internationaux qui régissent l'emploi des services de radiocommunication. Ce sera la première conférence générale depuis 1959 et possiblement la seule avant la fin du siècle.

 

"Le spectre des fréquences radioélectriques constitue une ressource naturelle précieuse et limitée, puisque la demande de services de télécommunication croit sans cesse," de déclarer le ministre des Communications, madame Jeanne Sauvé. "Le Canada et les autres pays doivent donc veiller à ce que l'utilisation du spectre permette d'assurer des fréquences pour le développement futur des services."

 

Les propositions du Canada à la conférence mondiale sont présen­tées dans un document de 200 pages, qu'un comité interministériel a rédigé après avoir longtemps délibéré avec des ministères et organismes fédéraux, le secteur privé et les gouvernements provinciaux. Le président du comité est E.D. DuCharme, directeur des Activités relatives aux CAMR, Direction des télécommunications internationales.

 

Voici les principales proposi­tions du Canada:

 

·  l'attribution aux services mobiles de communications, de fréquences supplémentaires dans la bande UHF;

 

·  l'extension de la bande habituelle de radiodiffusion MA, afin de permettre l'aménagement de voies supplémentaires desti­nées à desservir les régions du Canada non pourvues à l'heure actuelle, de services convena­bles;

 

·  une forte augmentation des ondes courtes servant à la radiodiffusion internationale;

 

· l'attribution supplémentaire de fréquences radio, afin de répondre aux besoins canadiens et internationaux en matière de radiocommunications par satellites;

 

·  l'attribution supplémentaire de fréquences radio aux services de radioamateurs.

 

Le document portant sur les propositions du Canada est disponible à l'Administration centrale et aux bureaux régionaux du Ministère. Des exemplaires ont été distribués aux représentants des provinces et de l'industrie.

 

Related Links

---

 

Home Page

Page d'accueil

What's New ?

Quoi de neuf ?

Main Menu

Menu Principal

Roll Call

Appel nominal

Timeline

Chronologie

Topics

Sujets

Documents

Documents

Contact Us

Nous rejoindre